7 conseils pour booster votre fertilité !

Je vous propose ici 7 conseils pour booster votre fertilité grâce à des conseils simples. Si vous souhaitez booster votre fertilité avec des remèdes naturels, n’hésitez pas à me contacter pour un accompagnement personnalisé.

1. Mangez coloré

Pour s’assurer des apports suffisants en tous les nutriments dont on a besoin pour une fertilité au top, je conseille lors de mes séances de conseils en fertilité de manger des végétaux en s’assurant de balayer toutes les couleurs de l’arc-en-ciel, et donc tous les phytonutriments essentiels au fonctionnement optimal de notre organisme.

Mon conseil fertilité en bonus : mangez bio, local et de saison !

A lire : The color code, de James Joseph, aux éditions Hyperion Books

2. Surveillez votre poids

Mon conseil fertilité : un poids optimal optimise la fertilité. Cela signifie un IMC (BMI) entre 18 et 25 pour la femme, et entre 20 et 25 pour l’homme. Chez la femme, un poids trop bas ou trop haut peut être à l’origine d’un arrêt des cycles menstruels avec rareté voire disparition de l’ovulation. Je rassure toujours les femmes lors de mes séances de conseils en fertilité : une perte de poids lorsqu’on est en surpoids permet d’améliorer  significativement la fonction ovarienne, et ce dès les premiers kilos perdus !

A lire : Le grand livre de la fertilité, de Laurence Lévy-Dutel, Isabelle Berthaut, Laurence Brunet, Charlotte Dudkiewicz-Sibony, Carole Minker et Jérôme Pfeffer, aux éditions Eyrolles

3. Évitez les perturbateurs endocriniens

On connaît l’effet de l’accumulation de petites doses de perturbateurs endocriniens tout au long de notre vie (voir mon article ici). J’insiste donc toujours, lors de mes séances de conseils en fertilité, sur les points suivants pour éviter au maximum leur exposition : manger bio, ne manger des gros poissons qu’une fois par semaine maximum, scruter les cosmétiques pour privilégier ceux qui contiennent le minimum d’ingrédients (ou les faire soi-même), bannir les produits ménagers toxiques au profit du bicarbonate de soude, du vinaigre et du savon noir.

Mon conseil fertilité en bonus : pensez également à faire régulièrement des cures détox, sous la supervision d’un professionnel de santé.

A lire : Bicarbonate de soude, de Nicolas Palangié ; Vinaigre, de Samuel Chapin ; Savon de Marseille et autres savons naturels, de Christine Virbel-Alonso, aux éditions Eyrolles

4. Surveillez votre cycle menstruel

Actuellement, on parle beaucoup de symptothermie, qui combine la traditionnelle surveillance de la température qui augmente au moment de l’ovulation, avec l’observation des glaires cervicales, qui doivent être filantes comme du blanc d’œuf au moment de l’ovulation. Lors de mes séances de conseils en fertilité, j’aime orienter vers les tests d’ovulation à 2 hormones, qui détectent non seulement le pic fulgurant de LH, mais également l’augmentation progressive d’oestrogènes qui traduisent la croissance folliculaire. Ainsi, on a moins de risques de « louper » l’ovulation grâce à ce double contrôle.

A lire : Le grand livre de la fertilité, de Laurence Lévy-Dutel, Isabelle Berthaut, Laurence Brunet, Charlotte Dudkiewicz-Sibony, Carole Minker et Jérôme Pfeffer, aux éditions Eyrolles

5. Dormez bien

Notre sommeil a un impact fondamental sur notre santé : notre immunité, notre tension, notre bien-être psychique (moral, émotions…), et bien sûr notre fertilité. Il est essentiel d’avoir un rythme de sommeil régulier, avec suffisamment d’heures de sommeil. Lors de mes séances de conseils en fertilité, je précise toujours qu’il ne faut pas se coucher trop tard, car les heures de sommeil avant minuit sont primordiales ! Il faudrait aussi que la chambre à coucher ne soit pas un lieu de travail.

Mon conseil fertilité en bonus : limiter les écrans bleus en fin de journée (ou activer le filtre spécifique sur les smartphones).

A lire : Pourquoi nous dormons, de Matthew R. Walker, aux éditions Pocket

6. Faites attention au stress

Il est maintenant bien documenté que le stress impacte fortement notre qualité de vie, et en particulier notre humeur, notre moral, notre immunité, mais aussi notre fertilité. La psycho-neuro-immuno-endocrinologie atteste d’ailleurs de la puissance de l’impact de nos pensées, émotions et états d’âme sur les fonctions physiologiques de notre corps. Pour lutter contre le stress, diverses solutions sont possibles, parmi lesquelles la méditation, la visualisation. Lors de mes séances, je propose aussi un accompagnement personnalisé avec les fleurs de Bach pour compléter mes conseils fertilité.

A lire : Guérir le stress, l’anxiété, la dépression sans médicaments, ni psychanalyse, de David Servan-Schreiber, aux éditions Pocket

7. Diminuez les sources de stress oxydant

Le stress oxydant, ce sont des radicaux libres qui attaquent tous les composants de nos cellules (lipides de la membrane, protéines enzymatiques, ADN, etc.) et en perturbent ainsi le fonctionnement. Ils ont aussi un effet délétère sur la fertilité. Parmi mes nombreux conseils fertilité évoqués lors de mes séances : arrêter de fumer, pratiquer un sport doux en quantité suffisante mais pas trop, éviter les zones trop polluées, manger beaucoup d’aliments « vivants » riches en vitamines, minéraux et antioxydants.

A lire : Le grand livre de la fertilité, de Laurence Lévy-Dutel, Isabelle Berthaut, Laurence Brunet, Charlotte Dudkiewicz-Sibony, Carole Minker et Jérôme Pfeffer, aux éditions Eyrolles

Pour me contacter pour une séance d’accompagnement de l’infertilité avec les médecines naturelles, cliquez ici.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.